En apesanteur

« AMA » , le nom  donné aux chasseuses-cueilleuses de perles japonaises, est le titre de ce poétique ballet de Julie Gautier. Elle l’a conçu pour la « Journée Internationale de la Femme », mais il peut aussi rendre hommage à toutes les personnes qui font jaillir la beauté, même dans les moments où elles sont « privées d’air » par les aléas de la vie :

« Pour qu’elle ne soit pas trop crue je l’ai enrobée de grâce. Pour qu’elle ne soit pas trop lourde je l’ai plongée dans l’eau. »

Julie Gautier est une championne d’apnée, réalisatrice et danseuse française, fille d’une mère danseuse et d’un père chasseur sous-marin. Ce dernier lui a appris la plongée en apnée sportive, discipline qui l’a conduit à participer à des compétitions, jusqu’à devenir, selon un article de Paris Match de 2009, « l’une des dix meilleures apnéistes sur la planète mer ».
Compagne du champion mondial d’apnée Guillaume Néry, le couple a créé la société de production « Les Films Engloutis ». Parmi leurs réalisations, il y a « Ocean Gravity », un film où Guillaume plonge dans la passe de Tiputa (atoll de Rangiroa) en Polynésie, comme s’il flottait dans l’espace. Grâce à ce travail, ils ont été invités par Beyoncé pour réaliser le clip de la chanson « Runnin‘ ». Lors de ces tournages, Julie plonge en apnée, avec la caméra, pour filmer Guillaume.

 

 

 

 

 

 

 

Comment (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *